La République de Guinée dispose d’immenses ressources naturelles non encore exploitées, mais aussi soumises à la pression de l’homme.

Toute chose qui dégrade son environnement, notamment la zonière côtière et le couvert végétal.

Justement pour préserver les ressources naturelles du pays, le Ministre de l’Environnement des Eaux et Forêts a échangé avec la Banque Africaine de Développement, à la COP 25 sur le climat à Madrid, sur les possibilités d’appuis technique et financier à notre pays.

Dr Arona SOUMARE, expert  « climat et croissance verte » à la BAD.

Il est au micro de Idiatou CAMARA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here