Comment faire en sorte que la République de Guinée, signataire de l’accord de Paris sur le climat en 2016 et du protocole de kyoto puisse accéder aux financements et réduire ses émissions de gaz à effet de serre ?

C’est autour de ces enjeux majeurs que se tient cet atelier dans la commune de kaloum ce jeudi.

Dans les intervention, il est tout d’abord revenu à M. Moukayila de marquer sa disponibilité à accompagner notre pays dans la mise en œuvre de l’accord se Paris, en ce qui concerne la tarification carbone, ce, au nom des partenaires.

Dans la même lancée, Elhadj Mbaye Diagne, au nom de l’alliance ouest africaine de la finance climat, a rappelé justement, la mission de son organisation en.ces termes  »

l’alliance vise à aider les pays de la sous-région, à accéder à la finance-climat car, nous sommes obligés de reconnaître que nos pays n’ont pas encore suffisamment accès à ces financements pour plusieurs raisons, dont l’insuffisance de renforcement de capacités des acteurs concernés… »

Il poursuit en disant qu’  » il nous appartient donc de mettre tout en œuvre afin que cette donne puisse changer… ».

Il est ensuite revenu au Directeur National des pollutions, nuisances et changements climatiques, de s’adresser au nom du Ministre d’Etat Ministre de l’environnement des eaux et forêts à l’auditoire.

Bangaly Dioumessy à tout d’abord rappelé le cadre conventionnel de la lutte contre le réchauffement climatique de notre pays.

Il a cité pour l’occasion, la convention cadre des nations unies sur le changement climatique signée en 2013, le protocole de kyoto en 2005 et l’accord de Paris en 2016.

Il est ensuite revenu sur l’objectif principal de l’atelier qui selon lui  » vise à sensibiliser les parties prenantes sur les mécanismes de financement et de tarification au carbone en vue d’aider les pays en développement comme les nôtres à lutter contre le réchauffement climatique, à travers la réduction des émissions de gaz à effet de serre, conformément à l’accord de Paris ».

Il ajoute que tout cela ne serait possible, sans un Environnement sain et un cadre de vie approprié, d’où le devoir de chacun dy contribuer à t’il conclut.

Idi CA pour radio Environnement Guinée www.radioenvironementguinee.org.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here