« Lorsque les mesures barrières ne sont pas respectées on peut recontracter le Coronavirus,» annonce l’ANSS.

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) en collaboration avec l’ONG Banki Technology a échangé avec les médias ce mercredi, 09 septembre 2020 autour de la situation du coronavirus en Guinée.

La réinfection des personnes sorties guéries du COVID-19 et la présentation d’une nouvelle plateforme de prise de rendez-vous pour les voyageurs étaient entre-autres les points débattus lors de cette rencontre qui s’est tenue dans les locaux de l’ANSS situé dans la commune de Kaloum.

C’est dans le souci de faire comprendre aux populations et aux personnes guéries du COVID-19 qu’il est possible de recontracter le virus que cette rencontre s’est tenue. Dans son intervention, Dr Dimaï Ouo Kpamy, Chef d’unité Suivi-Évaluation à l’ANSS et Spécialiste en santé publique, a annoncé que le Coronavirus n’est pas une maladie immunisante.

« Le thème qu’on va débattre portant sur la réinfection des personnes guéries de Coronavirus. Pourquoi quelqu’un qui est sorti guéri des centres de traitement épidémiologique ces personnes-là redeviennent encore positives? Contrairement aux autres maladies à potentiel épidémie comme Ebola, les hommes, lorsqu’ils sont guéris, ils sont immunisés ils peuvent plus faire la maladie. Donc, par rapport à la COVID-19, il y a une très grande différence et les sciences l’ont prouvé que lorsqu’on est guéri de Coronavirus, la probabilité, elle est très forte que tu puisses la recontracter à nouveaux. Et c’est ce thème là qu’on va en débattre ensemble. Le Coronavirus n’est pas une maladie immunisante, » explique-t-il.

Parlant des statistiques des personnes qui ont recontracter la COVID-19, Dr Dimaï ajoute: « Je vais vous dire combien de cas de réinfection qu’on a eu au sein de nos différentes structures de prise en charge COVID-19. Depuis le début de la pandémie à Coronavirus jusqu’au aujourd’hui, nous avons pu totaliser 15 cas de réinfection. Des personnes qui ont déjà été déclarées guéries de COVID-19. Et ce taux nous fait 0,16%. Puisque qu’actuellement,  nous sommes à 9009 cas de sorties guéris, » précise-t-il.

Pour Monsieur Dimaï Ouo Kpamy, recontracter le Coronavirus est dû au non non-respect strict des mesures barrières. Il appel notamment les personnes qui ont déjà contracté le Coronavirus à rester vigilant. « Lorsque les mesures barrières ne sont pas respectées on peut recontracter le Coronavirus trois mois après. Si tel est le cas, il faudrait que la population ou la communauté puisse déjà commencer à dire, Oui, il ne faut pas qu’on se tape la poitrine. Dire oui je suis sortie des sites de traitement et que je ne peux plus faire la maladie, cela va être compliqué. Si on se dit ça, on va contracter la maladie trois mois après et va continuer à contaminer les autres. Il faudrait que la population continue à respecter les mesures barrières pour ne pas qu’on dépasse les 0,16%. Si la population délaisse les mesures barrière: le lavage des mains, le port des masques et la distanciation sociale, nous allons quitter de 0,16% à 10% et ainsi de suite, » a-t-il prévenu.

Par ailleurs, en collaboration avec l’ANSS, l’ONG Banki Technology a mis l’occasion à profite pour présenter une nouvelle plateforme dénommée « Passeport COVID « . Plateforme qui a pour objectif de prendre rendez-vous; passer un test de dépistage afin d’obtenir une attestation de négativité qui permet de voyager en cette période de crise sanitaire.

« Aujourd’hui, on va vous présenter la plateforme Passeport COVID. C’est cette plateforme qui est utilisée pour le processus de voyage par voie aérienne spécialement dédiée aux voyageurs. Pour se faire dépister aujourd’hui, vous avez la possibilité de venir sur la plateforme prendre un rendez-vous. Aujourd’hui, la plateforme a enregistré plus de 3000 prises de rendez-vous en raison de 200 prises de rendez-vous par jour. Nous sommes à 70% aujourd’hui et nous sommes à l’esplanade du palais du peuple. Pour voyager aujourd’hui il faut avoir une attestation de négativité. Et c’est cette plateforme qui délivre cette attestation de négativité. C’est ce qu’on donne aux voyageurs pour pouvoir présenter à l’aéroport pour pouvoir sortir de la Guinée. Tout est gratuit sur la plateforme. Ce qui n’est pas gratuit, c’est le test COVID pour voyageur qui est 650.000. Pour le moment, le paiement se fait à Ecobank, » a dit Mamadou Bah, Directeur Général de Banki Technology, concepteur de la plateforme Passe port COVID.

Junior DORÉ pour Radioenvironementguinee.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here