Le CECIDE dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus en Guinée, vient d’offrir des kits de lavage des mains aux populations de Hadia 3, dans la commune de Dixinn ici à Conakry ce vendredi.

Après Boffa et Siguiri, le centre du commerce international pour le développement (CECIDE) pose ses valises à Hafia 3.
C’était offrir aux ménages démunis et aux lieux de culte des kits sanitaires pour les prémunir de la COVID 19. Cette activité qui résulte de son programme santé-education est réalisée avec ses partenaires de la radio Atlantic fm, AGIL et COJALPED.
La remise a eut lieu ce vendredi  11 septembre 2020 chez madame le chef de quartier de Hafia 3.
Ce don est composé de 300 seaux à pompe, 2 cartons d’eau de javel, 1 carton de savon et 300 cache nez. Des kits qui rejouissent les bénéficiaires bien qu’aucun cas de Coronavirus n’ait été signalé à ce jour à Hafia 3 souligne son chef de quartier Aminata Sylla: »on a l’habitude de recevoir des dons mais cette fois ci il y en a plus donc on est très contents. Si la concession est grande on donne deux à trois Kits, si elle est petite, un seul kit. C’est moi-même qui sors pour le contrôle. Chaque vendredi je donne des bavettes aux mosquées. » 
En outre dame Aminata Sylla a en langue locale, rappelé aux femmes présentes les attitudes à adopter pour se protéger de cette pandémie:« la bavette se met sur le nez et la bouche car si le nez n’est pas protégé tu es exposé à la maladie. N’enfermez pas ces kits dans vos maisons, utilisez les en vous lavant les mains avant d’aller au marché mais aussi à votre retour. »
Le choix de Hafia 3 par le CECIDE n’est pas fortuit, il résulte de la densité de sa population et la réouverture des lieux de culte après 5 mois.
Depuis l’apparition de la COVID-19, cette ONG œuvre sur le terrain en offrant des kits sanitaires et en sensibilisant les populations sur le respect des mesures barrières. Cependant le non respect des gestes barrières par certains citoyens la pousse à s’impliquer d’avantage dans la lutte contre cette maladie: « nous avons constaté avec beaucoup de regret que les gens ne respectent pas les gestes barrières ce qu’il ne faut pas. Dans les mosquées les gens ne respectent pas la distanciation et le port de masque », explique Mohamed Konaté coordinateur programme santé-education à l’ONG CECICE.
Les jours à venir le centre de commerce international pour le développement    compte poser d’autres actes à Conakry.
Hadjiratou Bah 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here