Après la préfecture de faranah, la mission du département de l’environnement des eaux et forêts  et de la jeunesse séjournent présentement à kissidougou, une préfecture située à plus de 500 kilomètres de Conakry.

C’est en en prélude au lancement de la campagne nationale de reboisement annoncée et sur initiative du Président de la république Alpha Condé. Il faut rappeler que 1693 hectares seront reboisés sur l’ensemble du territoire pour un financement de plus de 16 milliards de FG.

Ces missionnaires, ont échangé avec les autorités administratives, les élus locaux et les services techniques déconcentrés de kissi faramaya. Ils ont également visité plusieurs sites de reboisement et rencontré la jeunesse pour formaliser leur engagement dans la mise en œuvre du projet de lutte contre le réchauffement climatique qui sévit dans le pays.

Dans la préfecture de Kissidougou justement,  45 hectares seront  reboisés.  Le Directeur Général de l’office guinéen des parcs et réserves, OGUIPAR Colonel Keïta Mamady Saïba a indiqué les raisons du choix de la préfecture de Kissidougou.


« Kissidougou dans le temps passé était considéré comme la porte d’entrée de la Guinée forestière mais aujourd’hui quand vous voyez l’écosystème forestier et la situation géographique, les différents cours d’eaux qui sont là, les espèces endémiques qui étaient ici là dans le passé commence à disparaître c’est pourquoi on s’est dit qu’il faut tout faire pour redémarrer cet écosystème pour que Kissidougou revienne à sa place. Dans le passé nous avions 8 à 9 mois de pluies aujourd’hui Kissidougou n’a pas ça ils ont aujourd’hui 4 à 6 mois maximum c’est un désastre pour l’écosystème. Il faut soutenir cette activité de reboisement pour que le fleuve Niger puisse commencé à revivre et donné vie aux populations qui tirent leurs sources de vie dans ce grand fleuve  » dira-t-il.

Le Directeur préfectoral de l’Environnement des Eaux et Forêts de Kissidougou commandant Djiba Koné a salué l’initiative avant d’indiquer la disponibilité de plusieurs pépinières pour mener à bout cet ambitieux projet. Pour lui, « en plus de notre mission de sensibilisation pour inviter la jeunesse à protéger l’environnement et procéder à la restauration de notre couvert végétal à une telle initiative est à saluer. Nous sommes vraiment prêt nous avons déjà des pépinières qui sont prêtes pour la campagne non seulement au niveau des privées mais aussi au niveau de la section des eaux et forêts, il y’a suffisamment de plans pour exécuter ce projet » selon lui.

Le Directeur préfectoral de la jeunesse de Kissidougou Elhadj Souleymane Kouyaté affirme que son département a déjà pris toutes les dispositions pour la réussite de ladite campagne en ces termes « à Kissidougou nous avons recensé 142 associations et ONG de jeunes à vocation agricole et en 2014 le Président de la République nous avait octroyé deux tracteurs et quatre motoculteurs qui sont toujours opérationnels .Nous sommes prêts à œuvrer pour atteindre l’objectif de reboisement pour que la Guinée ne soit pas un pays désertique parce que, qui dit développement dit une jeunesse disponible pour son pays et ici à Kissidougou nous avons une jeunesse engagée à exécuter le travail sur le terrain dans toute la préfecture de Kissidougou » selon ses propos.

La prochaine étape sera Dabola, le centre du pays.

MLS envoyé spécial de Radio Environnement Guinée

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here