Evoluant dans la protection de l’environnement, notamment dans le lutte contre le récuahffement climatique, l’ONG ACOREC(agissons contre le réchauffement climatique) soucieuse de la santé de la population a entamée hier 3 mai 2020, un don de bavettes à plusieurs endroits de la commune de Ratoma. Il s’agit du marché Koloma, des mendiants du rond point Bambeto et des pépiniéristes de la forêt de ce quartier de la haute balieue de conarky. Une distribution ponctuée par des messages de sensibilisation en langues locales sur l’entretien (hygiène) de ces masques et les gestes barrières.

Ce sont trois cent bavettes qui ont été distribuées gratuitement ce dimanche. Obtenues à travers la cotisation des membres d’ACOREC, elle vise à aider notament les personnes démunies à ce protéger de la pandémie du coronavirus explique Aliou Gawal Diallo chargé à la formation: « depuis son apparition la pandémie du coronavirus a tué beaucoup de personnes à travers le monde. Evoluant dans l’environnement donc le développement durable, c’est un devoir pour nous de participer à la lutte contre la pandémie. Vous savez les marchés c’est des lieux de regroupement élevés. On a nos pauvres mamans et sœurs qui y vendent donc il est important de venir leur offrir des masques pour limiter la propagation de la maladie. »

Les marchés seuls lieux publics ouverts depuis l’instauration de l’état d’urgence, sont aussi des lieux exposés au COVID-19. D’ou l’accompagnement de ce don par la sensisibilisation ajoute le président d’ACOREC Saikou Amadou Tidiane Diallo: » on va donner les masques à chacun en commençant par les plus vulnérables que sont les enfants et les personnes âgées. On va aussi leur expliquer comment utiliser et recycler ces masques car nous avons constaté que certains les mettent qu’au niveau de la bouche alors que c’est pour le nez et la bouche. Il ne faut pas toucher l’intérieur du masque pour ne pas l’infecter. Il ne doit pas non plus être utilisé par une autre personne car le masque est individuel. Une fois à la maison ils peuvent le laver avec l’eau chaude et le savon djama. »

Ces explications sont bien retenues par les vendeurs et vendeuses du marché comme Mariam nourrice, vendeuse de colas et Goudoussi, boucher. Si pour Mariam ce masque lui permet de se protéger, Goudoussi par contre vient d’apprendre l’utilité de ce masque qu’il ne portait pas auparavant.

Les responsables du marché Koloma sont touchés par ce geste qui vient renforcer les mesures déjà prises. Dame Fatoumata Diallo est la présidente de ce marché: « si tu entend je vais vendre c’est si ta famille ton entourage direct et toi-même êtes en bonne santé. Nous apprécions ce don car il vient renforcer nos sensibilisation sur le lavage des mains, la distanciation et le port de masque. »

Après le marché, ACOREC se rend au rond-point de Bambeto pour répéter les mêmes gestes auprès des persones vivant de mendicité handicapées pour la plupart. Plus préoccupés par la quête de la nourriture quotidienne, ce don leur met du baume au coeur.

Même satisfaction chez les pépiniéristes de la forêt de Bambeto, étape qui a cloturée cette journée de distribution. Mamadou BAH est leur porte parole, il s’est exprimé en ces termes « en portant ces masques la maladie ne pas nous atteindre à travers les gouttelettes de salive d’autrui… »

ACOREC compte étendre cette activité à d’autres personnes démunies en fonction de ses moyens et de l’assistance des bonnes volontés qu’elle sollicite dans ce combat contre cet ennemi invisible qui a déjà fait plus de 240 000 morts dans le monde. En Guinée, le pays selon l’agence nationale de la sécurité sanitaire, compte plus de 1500 cas positifs au virus et 07 décès.

Hadjiratou Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here