Située à 1000 kilomètres de Conakry la capitale guinéenne en Afrique de l’ouest, la préfecture de N’zerekore en cette période d’hivernage enregistre de nombreux cas de fièvre typhoïde.
Ils sont nombreux des citoyens de N’Zerekore en effet qui se plaignent de la fièvre typhoïde. Cette maladie bactérienne qui se transmet par l’indigestion d’eau et d’aliments contaminés. Les prestataires de santé expliquent cela par un manque de règles d’hygiène.
Selon nos informations,  la fièvre typhoïde constitue aujourd’hui la maladie la plus récurrente en cette saison des pluies dans la région forestière . « Cette maladie évolue par le mode de contamination. Le Mode de contamination étant orofecale c’est à  dire la bouche aux matières fécales,  si la personne ne fait pas correctement sa toilette et qu’il salue un autre individu saint qui ne prend pas les précautions d’hygiène,  il va attraper la maladie » selon Dr KAba Keita Directeur de l’hôpital régional de nzerekore.
A l’en croire tant que les citoyens ne respecteront pas les règles d’hygiène,  cette maladie va toujours sevir dans cette partie du sud du pays.
Dans la plupart des structures sanitaires de la région, la fièvre typhoïde constitue l’une des premières causes de consultations. Pour réduire donc ce taux, une implication des acteurs à  tous les niveaux serait nécessaire.
Makan Soumaoro, pour www.radioenvironementguinee.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here