L’ONG action Mines a présenté ce jeudi un rapport sur l’impact du coronavirus sur les femmes évoluant dans l’exploitation artisanale de l’or et du diamant. Il s’agit notamment des femmes travaillant dans ce secteur dans les localité de Banankoro,Doko et Banora. Cette étude vise l’autonomisation des femmes et s’inscrit dans le cadre d’un projet intitulé promotion des droits sociaux,économiques dans les zones d’exploitation artisanale.

« Donc nous avons fait un constat qu’avec le COVID_19,les femmes qui pratiquent l’exploitation artisanale de l’or et du diamant en Guinée sont massivement impactées à cause de la fermeture des frontières mais aussi la baisse du prix des matières premières. Donc c’est pour aider ces femmes que nous avons initié ce projet  » a déclaré Mamoudou Condé responsables des questions environnementales de l’ONG.
Selon le responsable de l’organisation non gouvernementales ce projet consistait aussi documenter les impacts du coronavirus sur la filière d’exploitation artisanale sur les femmes mais aussi leur degré de vulnérabilité.

« La conclusion de cette nous a permis de comprendre qu’il faut renforcer leur capacité,mettre en place un groupement en place et les accompagner techniquement. Raison pour laquelle nous avons formé ces femmes qui ont été identifiées. Donc ce projet a touché 90 femmes qui ont été regroupées en 3 groupe dont 2 évoluant dans la saponification et 1 dans la culture maraîchère. Elles bénéficieront de toutes les assistances nécessaires « ,a-t -il indiqué.

Mamoudou DIALLO pour radio Environnement-Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here