Le centre régional des conventions de Bâle et de Stockholm pour les pays d’Afrique basés à Dakar a procédé ce mercredi à la formation de plusieurs hommes de médias de pays francophones dont le Sénégal et la Guinée. Cetait pour marquer les 20 ans d’existence des dites conventions.

Organisée via une visioconférence, contexte sanitaire oblige, selon les organisateurs, « cette formation vise à renforcer les capacités des journalistes d’Afrique francophone sur la problématique des polluants organiques persistants et contribuer à la sensibilisation du grand public sur les effets néfastes de ces produits sur l’environnement et la santé… ».

Pour mémoire, « les polluants organiques persistants sont des produits chimiques,c’est à dire qui sont à base de carbone. Ils possèdent une combinaison particulière de propriété chimique et physique de telle sorte qu’une fuite libère dans l’environnement,ils restent intacts pendant des années  » a déclaré serge Molly, Président de la 10ème conférence des parties à la convention de Rotterdam.

Selon les initiateurs de cette rencontre de partages, ces polluants organiques persistants ont des conséquences néfastes sur l’organisme humain et l’environnement, d’où la nécessité pour les journalistes de s’impliquer dans la lutte contre ces produits considérés comme dangereux .

« Constitué d’un mélange de substances chimiques organiques reconnus dangereuses ,ils ont donc des conséquences pour la santé humaine notamment l’appareil respiratoire, du fait qu’ils peuvent provoquer la bronchite,les maladies cardio-vasculaires etc.

Ils se caractérisent par quatre propriétés dont la persistance, la bioccumulation et transposable sur l’espace, ajoute un des conférenciers.

Il faut préciser que la convention de Stockholm constitue un instrument important dans la gouvernance globale des produits chimiques et déchets. La forte adhésion de la région africaine à cet accord international juridiquement contraignant dans un contexte où la question de trafic des déchets, reste un sujet d’intérêt public doit emmener, nos États à respecter les engagements internationaux dont celui consécutif à l’identification et l’élimination des polluants organiques déjà identifiés par les parties de la dite convention

Mamoudou DIALLO pour www.radioenvironementguinee.org.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here