L’ANSS compte lancer les jours à venir le plan de contrôle accéléré de la rougeole à Farmoriah  dans la préfecture de Forécariah sous le thème « Rougeole ça suffit!!! Vaccinons nos enfants »

L’agence nationale de sécurité sanitaire réaffirme sa détermination à mettre fin à la rougeole dans le pays C’était au cours d’une conférence de presse hier 10 avril 2019. A ce titre, l’ANSS va lancer le plan de contrôle accéléré de la rougeole Farmoriyah dans Forécariah le vendredi 12 avril prochain.

L’objectif du plan accéléré est de contrôler les flambées de rougeole en Guinée d’ici fin Mars 2020. C’est pourquoi l’ANSS compte faire le dénombrement des enfants de 0 à 5 ans y compris le contact des mères pour identifier les enfants insuffisamment vaccinés. Elle entend également organiser des ripostes dans les districts sanitaires en épidémie. D’où le combat pour l’augmentation de la couverture vaccinale anti rougeoleuse de 48% à 95% d’ici qu’elle s’est fixée explique docteur Sakoba Keïta.

La rencontre a aussi permis à l’agence nationale de sécurité sanitaire et l’OMS de faire la  situation de la rougeole en Guinée et dans le monde. Selon docteur Sakoba Keïta, plusieurs cas de flambés de rougeole ont été notifiés ces dernières années en Guinée. En 2016, 321 cas de rougeole ont été confirmés et une campagne de vaccination de suivi réalisée.

Sur les 7394 cas suspects de rougeole notifiés en 2017, 539 cas ont été confirmés par le laboratoire a indiqué Dr Sakoba Keïta. IL souligne que malgré la campagne anti rougeoleuse menée par le département de la santé, 38 flambées ont été dénombrées dans certaines sous-préfectures du pays du 22 Mai 2017 au 1er Avril 2018.

Le représentant du programme élargie de vaccination, le PEV soutient que ces trois à quatre dernières années, les résultats des enquêtes sur la rougeole sont inquiétants  doublée d’une faible couverture vaccinale  et augmentation du nombre d’enfant sans vaccin. De 2012  à 2018 à la Guinée n’a pas franchie la barre de 23%. Le PEV affirme que le pays n’a que 30% de couverture avec toutes les campagnes réalisées.

 

Mamadou Oury BALDE représentant de l’OMS pour sa part, a affirmé que la rougeole est une maladie grave, contagieuse avec un tôt de décès élevé chez les enfants. A travers le vaccin dit-il, on peut éviter tous ces problèmes car chaque année près d’un million de vies sont sauvées grâce au vaccin. C’est dans ce sens qu’il encourage l’augmentation de la couverture vaccinale et l’amélioration des services de vaccination.

Le Ministère de la santé et ses partenaires ont ensemble réitérés leur engagement à faire de ces deux plans (contrôle des flambées et l’élimination de la rougeole) une réussite en Guinée.

 

                                                                                                               Maïmouna Bangoura

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here