Journée internationale des montagnes : « la biodiversité des montagnes » est le thème à l’honneur cette année.

Désignée par l’assemblée générale des nations unies lors du sommet de pa terre en 1992 à Rio de Janeiro,  la journée internationale des montagnes est célébrée chaque 11 décembre depuis 2002.

L’occasion est mise à profit pour mettre en exergue les moyens de préserver ces montagnes et souligner leur importance dans la vie humaine comme le témoigne Daouda Bangoura, Directeur des programmes de la Plateforme de plaidoyer, recherche et renforcement des capacités des ONG (PRONG) .

Le thème retenu cette année est : biodiversité des montagnes. Ce qui témoigne de toutes les potentialités dont regorge ces passages pour al biodiversité.

Il faut préciser que cette  journée est célébrée pour attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale de tous les acteurs sur l’importance de la préservation de l’écosystème des montagnes. « Il faut retenir que les écosystèmes de montagne sont des centres de diversité biologiques fondamentaux pour la planète. S’il faut parler d’une vie sur cette planète terre, il faut forcement parler des montagnes parce que lorsqu’on prend le milieu montagnard, il faut se dire que c’est un milieu très riche qui peut en faire en sorte que des vies soient sauvés parce que dans le milieu des montagnes il y’a les rivières, les forêts, une très grande diversité animale qui est là aussi », fait remarquer Daouda Bangoura.
Participant à la régulation du climat qui est aujourd’hui un sujet très important, cette journée n’a jamais été célébrée en Guinée.

Cette année, une organisation de jeunes voulait faire célébrer cette journée en partenariat avec PRONG mais le président de l’organisation est malheureusement décédé récemment.

Toutefois, PRONG a une autre alternative pour faire en sorte que chacun de son côté, s’engage dans la protection et la préservation de ces montagnes, indispensables à l’équilibre écologique. « On a trouvé une autre approche qui va s’inscrire dans le cadre d’une séance de communication a l’endroit des hommes de médias parce que ce sont eux qui sont à la tête de la diffusion des informations, de l’élargissement de toute forme de communication. La séance de communication et d’orientation des hommes de média dans le cadre de la protection et de la préservation des montagnes se tiendra l’année prochaine à partir de janvier. Cette communication portera sur la découverte des potentialités des montagnes et la nécessité de préserver ces montagnes car la vie humaine y est attachée », a-t-il annoncé.
La Guinée étant doté d’une très grande richesse en termes de montagne, cet activiste déclare que l’action humaine contribue à la destruction et à la disparition des espèces qui vivent dans les forêts près des montagnes. « Il faut d’abord aller sur la base des potentialités dont regorge les montagnes et qui ont fini par disparaître. Il est du droit de chacun de s’ériger en acteur. On n’a pas besoin d’être une ONG ou un activiste pour promouvoir la préservation de ces lieux et tant qu’on se sent en vie, il faut faire en sorte que nous soyons des véritables acteurs de préservation et de protection de ces richesses naturelles », a suggéré le dir6ecteur des programmes de PRONG.

Elisabeth Zézé Guilavogui pour www.radioenvironementguinee.org.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here