Validation ce mercredi à Conakry du « document de mobilisation des données sur la Gestion des Ressources en Eau Transfrontalières dans la Zone du G5 Sahel ».

Une initiative de la Direction Nationale de l’hydraulique avec l’appui de l’UNESCO, qui vise une meilleure gestion de ces ressources pour le développement durable des pays concernés.

Une tretaine de participants venus des départements de l’agriculture, de l’environnement, mais également des insgtitutions hydriques à l’image de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve sénégal OMVS et de la société civile, prennent part à l’atelier.

L’objectif général, aux dires des organisateurs est de valider les données collectées liées à la Gestion des ressources en eau en général et celles transfrontalières en particulier dans la Zone du G5 Sahel.
Quant aux objectifs spécifiques, ils visent notamment, à « Analyser et compiler les indicateurs/Paramètres mobiliser par les différentes structures; Elaborer et présenter la fiche technique définitive des indicateurs/Paramètres de l’ensemble des structures liée à la gestion des ressources en eau soumise à la validation… ».

Sur le contexte et l’importance de la tenue d’une telle rencontre, on écoute Mandiou CONDE, Directeur National de l’hydraulique, des propos recueillis par Idiatou CAMARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here