À Nzerekore, une préfecture située à 1000 kilomètres de Conakry la capitale guinéenne en Afrique de l’ouest,  50 patients viennent de bénéficier des soins gratuits de la cataracte.

La cataracte est l’une des premières causes de la cavité en Afrique.  En Guinée,  elle touche plus de 50 % de la population et devient l’une des premières causes de consultations dans les structures sanitaires du pays.
À n’ zerekore, grâce à l’appui d’une ONG nationale Alkarya, 50 patients souffrant de cette pathologie ont bénéficié gratuitement des soins à  travers des interventions chirurgicales.
Selon le chef service de l’unité ophtalmologique de Nzerekore  » quand quelqu’un ne voit pas,  c’est très grave, la personne souffre mais il faut immobiliser une personne auprès de lui donc il n’est pas productif et la personne que vous immobilisez auprès de lui ne sera pas encore productif. Donc cela entraîne des conséquences économiques mais aussi culturelles parceque il ne peut pas assumer tout ce que nous pouvons faire comme culture. « 
Pour donc freiner le risque d’attraper cette maladie, il invite donc les patients à se rendre dans les structures sanitaires pour une prise en charge normale . »quand vous êtes malades, il ne faut pas rester à la maison il faut venir à l’hôpital mais les gens refusent de venir et préfèrent attendre des opportunités.  Or l’œil c’est la vie ».
Parmi les pathologies ophtalmologiques, la cataracte demeure la plus récurrente, car elle constitue les 50 pour cent de tous les cas de cecite.
Makan Soumaoro pour  Radioenvironnementguinee.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here