Évaluer le parcours depuis 5 ans de la fédération nationale de la filière bois, renouveler les instances et proposer des solutions pour relever les défis qui s’imposent au patrimoine forestier de notre pays, tels étaient entre autres objectifs de la rencontre de Mamou.

À rappeler que 27 préfectures et les 8 régions administratives ont répondu à l’invitation des organisateurs.

  »Promouvoir l’exploitation rationnelle du bois, participer et faire participer les acteurs de la filière au reboisement national initié tous les ans par le Ministère en charge des forêts dans le respect des textes et lois en vigueur » selon, le Président National Ansoumane CAMARA, sont parmi les missions de son organisation. Il poursuit en disant que « son rôle est d’informer et de sensibiliser les acteurs de la filière bois et les communautés à la base pour la compréhension  et le respect des textes réglementaires en vigueur, participer et faire participer les   acteurs et les communautés au programme national de reboisement chaque année sur toute l’étendue du territoire national…».

  Il a poursuivi en rappelant les difficultés rencontrées depuis 2015 année de la mise en place de la dite organisation faîtière. Il s’agit « des tracasseries policières  à tous les niveaux. Une situation corrigée  grâce à la Ministre de l’Environnement d’alors Hadja Kadiatou N’DIAYE ».

Pour élucider les participants sur les acquis de l’organisation depuis sa création en 2014, Ansoumane CAMARA, dira que « depuis cette date, la fédération a pris des engagements vis-à-vis du Gouvernement dans le cadre de la restauration du couvert végétal dont 465, 5 hectares reboisés sur fonds propres… ».

465 hectares depuis cette année sur fonds propres ont été reboises, et bien d’autres en collaboration avec des partenaires à t’il ajouté.

  Il a conclu son propos en remerciant le Chef de l’Etat le Président Alpha CONDE, et les autorités locales mais aussi tous les démembrements de la filière sur l’ensemble du territoire national.

Poursuivant, le représentant du Ministre de l’administration du territoire M. CONDE, à tenu à féliciter l’organisation en qui, la confiance de succès n’était pas automatique. Toutefois, il a demandé aux acteurs du bois du pays, de suivre les plants mis en terre, afin de bien évaluer le travail abattu sur le terrain. Il ajoute qu’il faut redynamiser les antennes régionales et préfectorales favoriser l’esprit associatif qui doit primer selon lui dans le fonctionnement de l’organisation.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le Gouverneur de la région Amadou Oury Lemmy DIALLO à mis l’accent sur la gestion rationnelle des ressources naturelles en général et interpeller les participants à la prise en compte des effets du changement climatique que sont notamment, la pénurie d’eau, la forte chaleur ou encore les inondations et autres sécheresses enregistrées dans les pays en développement dont la Guinée.

Il a enfin réitéré l’engagement de sa région à poursuivre le soutien à la filière nationale qui tient depuis 3 ans son assemblée générale dans la ville carrefour.

Idiatou CAMARA à Mamou pour radio environnement guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here